DevOps : L'esprit collaboratif au service de déploiements plus rapides et plus fiables


Tout indique qu’un cadre DevOps robuste accroît non seulement la vélocité et la stabilité des déploiements logiciels, mais réduit également les délais de mise à jour et de restauration.

Les avantages du DevOps

Accélération des délais de lancement

Dans un monde gouverné par les applications, les entreprises qui prennent l'avantage sont celles capables de développer et lancer de nouvelles moutures rapidement, mais aussi d'intégrer en continu le feedback des utilisateurs. Les nouvelles applications d'entreprise reposent sur des composants distribués aux interdépendances complexes. Une stratégie DevOps mature permet d’éviter les retards et erreurs de communication, mais aussi d'associer l'expertise des développeurs et opérationnels IT pour assurer la fluidité des déploiements logiciels. Selon le rapport « 2016 State of DevOps Report », les entreprises converties au DevOps affichent en moyenne des déploiements 200 fois plus fréquents et des délais de production 2 555 fois plus courts (délais entre l’intention de déployer du code et sa mise effective en production). D’autres études arrivent aux mêmes conclusions, à l’image du graphique Gartner ci-dessous qui fait état d’autres avantages de l’approche DevOps.


Question : Lesquels de ces résultats avez-vous obtenu grâce au DevOps ?

Échantillon : 95 membres du cercle de recherche Gartner ayant adopté le DevOps

[Source: Gartner; Five Questions I&O Leaders Should Ask Before Funding a DevOps Initiative; October 2016]

Résultats observés grâce au DevOps




Risques réduits et déploiements plus fluides

Orchestrer et gérer le cycle de vie complet des applications n'a rien d'une formalité. Du développement aux mises à jour, en passant par le déploiement, les montées en charge et le maintien de la disponibilité, les risques d'erreur sont présents sur tous les fronts. En jouant la carte du DevOps, et donc d'une culture collaborative et de processus automatisés (packaging, déploiements, suivi, gestion...), les équipes effectuent des déploiements et mises à jour plus rapides et plus cohérents. Dans une démarche d'amélioration continue, les équipes DevOps identifient et éliminent la plupart des sources de problèmes pour définir un processus de lancement robuste, rationalisé, reproductible et mature, garant de déploiements logiciels parfaitement fluides.


Délais de reprise accélérés

En cas de défaillance ou d'interruption imputable au code, la mise en place d'un cadre DevOps facilite le diagnostic et accélère le rétablissement des activités. Grâce aux nombreuses fonctionnalités d’automatisation et de suivi qui sous-tendent la plupart des processus de lancement et de gestion, l’équipe DevOps peut rapidement déterminer l’origine du dysfonctionnement, et ainsi effectuer des retours arrière ou émettre les correctifs appropriés. Toujours d'après le rapport « 2016 State of DevOps Report », les entreprises disposant d'un cadre d'intervention rapide et structuré diviseraient par 24 leur temps moyen de reprise, et par trois leur taux d'échec des modifications.


Hausse de la satisfaction client et de l'adéquation au marché

Pour rester au plus proche des attentes des clients, il est capital de pouvoir déployer des correctifs et fonctionnalités de manière fiable et rapide. Au-delà d'une hausse de la satisfaction, cette approche raccourcit la boucle de feedback et favorise l'émergence de fonctionnalités réellement plébiscitées par les clients. Le DevOps garantit des déploiements continus et des cycles courts. Autrement dit, sans collaboration étroite et continue entre les développeurs et les opérations IT, il est impossible de développer, tester et déployer de nouvelles fonctionnalités distribuées de manière rapide et cohérente.


Approche DevOps vs. Approches traditionnelles

Le DevOps introduit un nouvel état d’esprit et de nouveaux processus au sein de l'entreprise logicielle. Le tableau ci-dessous récapitule les principales différences qui séparent les équipes traditionnelles des équipes DevOps.


Comparatif : Approche DevOps vs. Approches traditionnelles
Pratiques DevOps
Approches traditionnelles
Approche collaborative. Une bonne stratégie DevOps repose sur une collaboration étroite, continue et efficace des développeurs et opérationnels IT, passage obligé vers des développements et déploiements rapides et fiables. Approche en silos. Les approches traditionnelles érigent « un mur » entre les développeurs et les opérationnels IT. Conséquence : ces derniers déploient et gèrent les logiciels en production sans réel soutien des développeurs.
Processus structurés et largement automatisés. Les pratiques DevOps s’appuient sur l’automatisation pour provisionner et configurer des environnements de façon rapide, cohérente et reproductible. L'objectif : assurer que ce qui marche dans un environnement de développement fonctionne à coup sûr en production. Les approches structurées accélèrent également les délais de reprise d’activité puisque des processus automatisés et reproductibles simplifient les retours arrière et restaurations. Processus hétérogènes et principalement manuels. Dans une approche traditionnelle, le provisionnement et la configuration des infrastructures reposent sur une combinaison ad hoc de scripts et processus manuels (avec des configurations hétérogènes d'un serveur à l'autre). Dans ces conditions, difficile d’agir rapidement et efficacement, ou même de reproduire des processus de manière fiable. Généralement, ces approches engendrent une série de problèmes car elles sont incapables d'assurer le provisionnement et la configuration rapides et homogènes d'environnements de dév./production.
Self-service. Les entreprises DevOps établissent des structures de collaboration et d’automatisation pour permettre aux développeurs et opérations IT d’agir en toute indépendance, sans se gêner les uns les autres. Ainsi, les développeurs peuvent rapidement provisionner des environnements de test/développement, sans attendre l'intervention manuelle des opérations IT. Recours fréquent aux tickets. Dans une approche traditionnelle, les opérations IT doivent consacrer des ressources importantes à la gestion des tickets. Elles doivent également composer avec des tâches répétitives, manuelles et complexes pour le provisionnement et la configuration des environnements. Autant de tâches qui pourraient facilement être automatisées. En clair, ces approches génèrent de la complexité et des retards à toutes les étapes du cycle de déploiement et de gestion (provisionnement, déploiement, montées en charge, etc.).
Priorité aux métiers. Les équipes DevOps unissent leurs forces pour assurer la réussite de l’entreprise. Elles portent donc ensemble la responsabilité des déploiements. Corporatismes. Les approches traditionnelles exigent des équipes de développement et opérations IT qu’elles se concentrent sur leur propre fonction, sans s'investir réellement dans la réussite globale du projet. Ainsi, en cas de problème ou d’échec, les différentes équipes se renvoient la balle, avec à la clé des tensions exacerbées.
Ouverture au changement. Au cœur du DevOps, on retrouve le triptyque « automatisation, reproductibilité et rapidité ». Par essence, le DevOps accélère la réactivité des équipes et les reprises en cas de panne. La vitesse fait partie intégrante de son cahier des charges. Résistance au changement. De peur de causer des défaillances sans pouvoir les restaurer rapidement, les approches traditionnelles tentent d’éviter toute modification des déploiements en production. De façon indirecte, elles brident et ralentissent les entreprises.
Contactez-nous